Actualités

L'immobilier intéresse les Français malgré la hausse des loyers



L'immobilier reste sûr pour les Français selon le dernier sondage de l'agence IFOP/Guy Hoquet Immobilier. Malgré la hausse des prix constatés, 40 % des ménages envisagent un investissement dans l'immobilier pour 2012.

L'enquête IFOP-Guy Hoquet

L'immobilier reste une valeur sure pour les Français. Un récent sondage effectué par l'agence IFOP et Guy Hoquet Immobilier révèle en effet qu'au cours de cette année 2012, 40 % des ménages envisagent d'acquérir un bien. L'enquête menée sur 1200 individus a démontré une certaine régression concernant les intentions d'achat en contrairement aux derniers sondages similaires. Le secteur des biens anciens semble le plus affectes par la baisse avec 14 % de projet d'acquisition dans l'ancien en 2012 contre 20 % annoncée en 2011. 42 % des sondes hésitant quant a un investissement dans l'immobilier avance des raisons financières, tandis que 53 % de cette tranche n'en voit pas la nécessite. Le contexte économique du moment semble avoir plus d'impact négatif sur l'investissement que les élections à venir. Si les personnes interrogées se disent attentives aux mesures proposées par les candidats sur l'accès au logement, une grande majorité ne semble pas s'inquiéter des répercussions des issues électorales sur le marché immobilier.

L'immobilier devenu lourd pour les ménages.

Selon l'IFOP-Guy Hoquet, sur les 1200 enquêtes, une grande majorité estime trop timides les différents dispositifs d'aide à l'acquisition programmes par les politiques. Ces questions d'aide gouvernementale sont primordiales dans le contexte actuel du marché immobilier, ayant rendu plus difficile l'accès au logement pour les ménages plus particulièrement pour les jeunes. Depuis une dizaine d'années, la flambée des prix dans le secteur de l'immobilier a eu pour conséquence l'augmentation des charges allouées au logement sur le budget des prétendants à l'acquisition. Au cours de la décennie, 21 % du budget des 25-29 ans était alloué au logement contre 11 % au début des années 1980 informe Mickaël Mangot expert en finance. Dans sa publication sur le comportement du marché immobilier et financier, ce dernier relève la pression importante qu'exerce l'acquisition d'un bien immobilier sur le budget des ménages pour cette tranche d'âge. Malgré la qualité des offres, constatée depuis, un tel projet met trop fréquemment l'équilibre budgétaire des acquéreurs dans le rouge, l'inflation dans l'immobilier devançant la hausse des revenus.

Les autres diagnostics immobiliers

Cruise

Amiante

Cruise

Perf. énergie

Cruise

Termites

Cruise

Loi Carrez

Cruise

Loi Boutin

Cruise

Electricité

Cruise

Risques naturels

Cruise

Rénov. énergétique

Cruise

Bailleur ?

Cruise

Vendeur ?