Actualités

Le diagnostic écologique : une démarche HQE non obligatoire

Aujourd'hui, l'écologie est au centre de toutes les préoccupations. Ainsi, acquérir un bien immobilier répondant aux normes écologiques s'avère un plus.

Le diagnostic écologique : toutes les bonnes raisons pour y avoir recours

Même si le diagnostic HQE reste une démarche facultative, y recourir est synonyme de nombreux avantages. Une large catégorie de la population est désormais sensibilisée à la protection environnementale, et acquérir un logement aux normes écologiques a la côte. La démarche Haute Qualité Environnementale, c'est tout d'abord une norme garantissant le respect et la préservation de l'environnement. Elle a été élaborée par l'Association HQE, qui est une association dont l'utilité publique est reconnue, face à une prise de conscience.

C'est en 2007 lors du Grenelle de l'environnement que l'écologie a pris une portée nationale. Le parc immobilier français n'est pas un bon élève, avec une consommation moyenne de 250 kWh/m an et 25 % d'émissions de gaz à effet de serre. Pour y remédier est né un nouveau mode de construction, la démarche HQE qui prend en compte l'environnement immédiat du bâtiment. Un seul objectif : limiter les impacts des constructions sur l'environnement extérieur, notamment en améliorant les dépenses énergétiques, la réduction des rejets de CO2, en limitant la production de déchets entre autres.

Le diagnostic écologique : comment est-il réalisé ?

Le diagnostic écologique est réalisé avant même la construction de la maison. Le constructeur agréé détermine tout d'abord les caractéristiques techniques et environnementales du site et définit ensuite les exigences que le propriétaire devra remplir. Il est basé sur 14 points qui se répartissent en 4 grandes catégories. Tout d'abord, l'éco-construction prend en compte le choix de matériaux à faible impact écologique et le respect de l'environnement immédiat. Ensuite l'éco-gestion est axée sur le tri sélectif, la facilité d'entretien et le diagnostic DPE faible.

Les deux dernières catégories sont basées sur le confort de l'usager, en incluant un chauffage et une ventilation performants ainsi qu'un confort olfactif. Le dernier point prend en compte la santé de l'usager, notamment en évitant la pollution au radon, la pollution de l'air, la légionellose et en adoptant des mesures pour l'hygiène. Bien qu'aucun texte de loi sur le diagnostic écologique ne soit disponible encore, cette démarche HQE apporte de la valeur ajoutée au bien immobilier. De plus, une évaluation écologique est aussi réalisée après la construction, ce qui constitue un atout non négligeable pour la maison.

Les autres diagnostics immobiliers

Cruise

Amiante

Cruise

Perf. énergie

Cruise

Termites

Cruise

Loi Carrez

Cruise

Loi Boutin

Cruise

Electricité

Cruise

Risques naturels

Cruise

Rénov. énergétique

Cruise

Bailleur ?

Cruise

Vendeur ?