Actualités

Offre de logement pour étudiant, en déficit chronique

Le nombre d'étudiants à la recherche d'un logement est passé de 1,5 million en 2010 à 2 359 200 en 2011. L'offre étant loin de satisfaire la demande, la solution du logement intergénérationnel peut contribuer, en partie, à résoudre ce problème. Les détails.

État des lieux du marché du logement étudiant

L'offre de logement pour étudiant est en déficit chronique. Selon une enquête réalisée par CBRE concernant la situation des étudiants en 2010, seuls 340 000 logements en résidences universitaires ont pu être accordés pour une demande totale estimée à 1,5 million. Ce chiffre a atteint 2 359 200 en 2011. De même, les estimations avancent qu'à l'horizon 2020, 2 517 000 jeunes seront demandeurs de logements universitaires. Par ailleurs, les 600 cités universitaires du CROUS n'offraient que 165 500 places lors de la rentrée 2010-2011. Cette offre répondait ainsi à peine à 14 % ou 15 % des demandes. Enfin, 60 % des jeunes étudiants sont regroupés dans des habitations traditionnelles équipées de cuisines et sanitaires communes. Ils vivent dans les chambres dont la surface moyenne est de 9,5 m². Le confort est donc réduit au strict minimum.

Pourquoi une telle situation ?

Ce problème viendrait du fait que les jeunes bacheliers sont de plus en plus nombreux à vouloir habiter en dehors du domicile familial. Les étudiants cherchent également à se rapprocher le plus possible de leur Université ou de leur centre de formation afin de minimiser leurs charges. L'autre facteur qui engendre la hausse de la demande de logements pour étudiants reste le large choix de formations proposées dans les établissements universitaires français, intéressants également les étudiants étrangers. Parallèlement à tout cela, l'offre de logements étudiants n'évolue pas.

Quelles solutions ?

Résoudre le problème du logement dans le milieu universitaire relève d'un véritable défi pour les ministères concernés. La solution réside, en partie, dans le concept de logement intergénérationnel. Ce dernier se base sur un principe simple : pour un loyer modéré, un étudiant peut habiter chez une personne âgée. En contrepartie, le locataire a le devoir de prendre soin du propriétaire. Cette alternative représente une potentialité énorme dans la mesure où 40 % des personnes âgées de 80 ans et plus résident seules. Plusieurs organismes accompagnent les étudiants dans leur démarche dans le but de trouver un logement intergénérationnel.

Les autres diagnostics immobiliers

Cruise

Amiante

Cruise

Perf. énergie

Cruise

Termites

Cruise

Loi Carrez

Cruise

Loi Boutin

Cruise

Electricité

Cruise

Risques naturels

Cruise

Rénov. énergétique

Cruise

Bailleur ?

Cruise

Vendeur ?