Actualités

Le diagnostic radon : êtes-vous concerné ?

Le radon est présent en moyenne à une concentration de 66 Bq/m3 dans les logements français ; et pourtant, peu de personnes sont conscientes de sa dangerosité. Inodore, ce gaz peut être à l'origine de graves maladies. Le diagnostic radon est ainsi vivement conseillé dans certains départements.

Le radon, un gaz inodore et pourtant dangereux

Le radon est un gaz radioactif inodore émanant du sol et issu de la dégradation du radium et de l'uranium présents en forte quantité dans la croûte terrestre. Le Centre International de Recherche sur le Cancer a reconnu ce gaz depuis 1987 comme élément potentiellement dangereux pour l'homme, provoquant en l'occurrence un cancer du poumon chez les individus fortement exposés. Si le radon est surtout présent dans les galeries minières, sa présence dans les logements doit susciter la prudence. D'une manière générale, la concentration moyenne de radon à l'intérieur des habitations françaises est de 66 becquerels par mètre cube (Bq/m3), avec des valeurs plus importantes dans certaines régions.

Diagnostic facultatif, mais vivement conseillé dans certains départements

L'infiltration du radon dans les logements dépend en grande partie du sol sur lequel ceux-ci sont construits. En effet, le niveau de ce gaz se dégageant des sols granitiques et des sols volcaniques est plus élevé. Les fissures dans le sol et l'humidité favorisent en outre sa fuite. Par conséquent, l'exposition de tous les logements à ce gaz diffère d'un lieu à un autre. Environ 31 départements français sont actuellement classés par le ministère de la Santé comme prioritaires. Si le diagnostic radon ne fait pas partie des diagnostics immobiliers obligatoires, il est conseillé aux propriétaires d'un bien situé dans une région considérée à risque de faire appel à un professionnel pour l'effectuer, d'autant plus que le gaz se dissipe mal dans un endroit fermé.

Détecter la présence du radon dans son logement

Que le logement soit situé dans un endroit classé risque ou non, tous les propriétaires sont libres de faire appel à un diagnostiqueur immobilier professionnel pour effectuer le diagnostic radon. Néanmoins, avant de faire appel à un expert, il est possible de réaliser des mesures préalables soi-même en utilisant des dosimètres radon, placés à l'étage le plus bas, à 1,5 mètre du sol, pendant 2 mois. Dans le cas où les dosimètres indiquent une concentration dépassant les 400 Bq/m3, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic radon. Si le rapport est positif, des travaux sont indispensables pour réduire au minimum la présence du gaz, à savoir l'installation d'un système de ventilation, la rénovation des canalisations, des vides sanitaires et de l'étanchéité des sous-sols.

Les autres diagnostics immobiliers

Cruise

Amiante

Cruise

Perf. énergie

Cruise

Termites

Cruise

Loi Carrez

Cruise

Loi Boutin

Cruise

Electricité

Cruise

Risques naturels

Cruise

Rénov. énergétique

Cruise

Bailleur ?

Cruise

Vendeur ?